Apple ne s’est pas contentée de changer la graphie du nom de son OS de bureau : en passant de Mac OS X, macOS Sierra prend toute sa place au sein de la famille des systèmes d’exploitation du constructeur. Surtout, macOS 10.12 inaugure plusieurs nouveautés vraiment intéressantes qui méritent qu’on y revienne, non seulement dans cet article…

Siri parle au Mac

Lancé en fanfare avec l’iPhone 4s en 2011, l’assistant intelligent d’iOS a fini par trouver le chemin du Mac. Au contraire de l’iPhone, de l’Apple Watch ou de l’Apple TV, Siri n’accapare pas le reste du système : on peut tout à fait faire autre chose pendant qu’on parle à l’assistant, dont l’interface reste confinée dans un petit coin de l’écran.

ffs-macos-sierra-siri

On peut lancer Siri de deux manières principales : en cliquant sur son icône du Dock, ou via son menulet de la barre des menus. Un raccourci clavier est aussi disponible (maintenez les touches ⌘ et Espace pendant une seconde), et si l’on chausse des écouteurs (comme les EarPods avec jack), Siri peut être convoqué en maintenant le bouton de la télécommande. Il suffit ensuite de poser sa question de vive voix.

Siri est en mesure de modifier quelques réglages du Mac, comme la (dés)activation du Wi-Fi et/ou du Bluetooth, ou de changer la luminosité de l’écran. Mieux encore, l’assistant peut rechercher et afficher les fichiers de tel type présents dans tel dossier, selon des critères temporels (« hier », par exemple), selon les tags ou l’expéditeur (« Montre moi les fichiers envoyés par Alexandre »). On peut même combiner tous ces critères pour affiner les résultats. La recherche d’images sur le web (dans Bing) et dans la photothèque iCloud est aussi facilitée avec Siri, de la même manière que sur iOS.

iCloud Drive stocke les documents dans le nuage

Avoir toujours sous la main tous ses fichiers et ses documents, quels que soient son appareil et sa situation (tranquillement au bureau ou au milieu de la foule du métro), c’est l’idée de la nouvelle fonction de sauvegarde et de synchronisation d’iCloud Drive. Dès l’installation du système, macOS Sierra vous propose de stocker les fichiers présents sur le bureau et dans le dossier Documents dans le nuage d’iCloud.

ffs-macos-sierra-icloud-drive

Ces fichiers seront ensuite disponibles dans l’app iCloud Drive sur iOS, et évidemment sous l’onglet iCloud Drive du Finder d’un autre Mac.

macOS Sierra fait de l’espace

macOS intègre de nouveaux outils pour nettoyer le disque dur ou le SSD du Mac, que l’on trouvera dans le menu Pomme > Stockage > Gérer. Plusieurs options sont disponibles dans le menu Recommandations :

  • Stocker les photos et les vidéos dans iCloud, tout en conservant des versions optimisées sur l’ordinateur.
  • Optimiser le stockage, qui supprime les films et séries TV de l’iTunes Store visionnés sur le Mac (ces fichiers sont bien sûr toujours disponibles dans le nuage de la boutique).
  • Vider la corbeille automatiquement : seuls sont concernés les éléments présents dans la corbeille depuis plus de 30 jours.
  • Réduire l’encombrement, qui n’est qu’un raccourci vers l’onglet Documents.

ffs-macos-sierra-optimize

Cette fonction nichée dans les Informations système permet de connaitre le chemin vers un fichier ou une application, mais également de supprimer l’élément d’un clic. Il en va ainsi pour tous les onglets de cette fenêtre : les documents iTunes, les sauvegardes iOS, …

L’Apple Watch déverrouille le Mac

Le Mac fait partie intégrante d’un plus grand écosystème, et avec macOS Sierra l’intégration progresse encore d’un cran. Les liens tissés avec l’iPhone sont toujours aussi serrés, mais cette fois Apple a voulu créer une connexion avec un appareil qui, de prime abord, entretient peu de connexions avec le Mac : l’Apple Watch.

ffs-macos-sierra-apple-watch

La montre connectée sait en effet sortir un Mac de sa veille : il n’y a rien à faire, juste à s’asseoir à son bureau et réveiller l’ordinateur en appuyant sur une touche. L’Apple Watch prend ensuite le relais : dès que la connexion se réalise entre la montre et le Mac, ce dernier affiche son bureau sans besoin d’entrer de code de déverrouillage au clavier.

Copier sur iOS, coller sur macOS

C’est une autre nouveauté qui rapproche toujours plus macOS Sierra d’iOS : le copier/coller d’un appareil vers un autre. Le mode d’emploi est extrêmement simple : en copiant un texte ou une image depuis un Mac, on peut le coller sur un iPhone ou un iPad et vice versa. Il est aussi possible de copier cet élément d’un iPhone vers un iPad, ou d’un Mac vers un autre Mac.

Ce presse-papiers universel, qui exploite à plein les mêmes technologies à l’œuvre pour AirDrop, ne concerne toutefois que deux appareils placés l’un à côté de l’autre, et il sera purgé deux minutes après la copie. Si le texte se colle pratiquement immédiatement, il faut patienter quelques secondes pour une image ou une vidéo, le temps du transfert du document en somme.

Des photos plus intelligentes

L’application Photos de macOS Sierra reprend bon nombre des fonctions de son homologue sous iOS 10. C’est le cas des Souvenirs, qui tirent parti des fonctions d’apprentissage automatique mises au point dans le secret des labos de Cupertino pour assembler des images entre elles, selon des thèmes, des dates et des lieux.

Ces diaporamas « intelligents » sont présentés sous la forme d’une vidéo, mais on retrouve la sélection de photos ainsi que la carte des différents lieux. En revanche, les options permettant de modifier le style de la vidéo et sa rapidité sont l’apanage de la version iOS. Il reste heureusement possible d’ajouter le souvenir à ses favoris, ou au contraire de le supprimer.

Une des grosses nouveautés de cette mouture de Photos est la possibilité d’éditer les Live Photos. Ajout de filtres, modification de la colorimétrie, ajustement, recadrage… Tout cela est disponible, et l’édition conserve l’aspect « Live » de l’image.

macOS Sierra ne s’arrête pas à ces quelques fonctions phare. Le nouveau système d’exploitation regorge de petites nouveautés ici et là, à l’instar de l’interface d’Apple Music (qui a fait son apparition sous OS X El Capitan avec iTunes 12.5.1), les extensions de Safari distribuées sur le Mac App Store et les changements dans l’historique, la nouvelle interface de la Console, la possibilité de déplacer (presque tous) les menulets, ou encore — et c’est sans doute le plus important — les nouveaux émojis !

ffs-macos-sierra-emojis

 

Source: macg.co

Des nouveautés de macOS Sierra à découvrir
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *